Que se cache-t-il derrière les contours marqués et l’aspect massif de la bague dite “bague Tank” ? Où quand l’Histoire donne naissance à un bijoux unique ?

Histoire

Les bijoux tank font leur apparition entre 1935 et 1950. Ils doivent leur origine à la période troublée que traverse l’Europe. L’or est une matière de plus en plus rare et convoitée, tout comme les pierres précieuses. De plus en plus de personnes ont alors tendance à faire fondre tout l’or qu’ils possèdent sous la forme d’un seul bijou facile à transporter. Tant Cette valeur voit son cours s’envoler et est devenue refuge.

Ces temps de guerre, où le discours martial règne en maître, célèbrent la puissance et la gloire : thèmes favoris de la propagande fasciste, en Allemagne ou en Italie. A l’image de ce qui se passe dans d’autres domaines (art déco, architecture…), les bijoux utilisent des formes massives et des lignes tendues pour exprimer la force. Ce sont des bijoux qui en imposent et qui signent un caractère affirmé et une personnalité forte.

Style Tank, le culte de la puissance

L’architecture de ces années « Tank » illustre bien la volonté de mettre en avant la supériorité de la civilisation européenne avec un retour à l’antiquité et la construction de bâtiments imposants agrémentés de colonnes, frontispices… Il s’agit d’une nouvelle tendance globale qui touche la plupart des pays occidentaux. Dans la mode, les silhouettes sont très structurées, avec des épaules larges, des vestes croisées qui rappellent les uniformes d’officiers. Les voitures deviennent de plus en plus imposantes.
En un mot, il faut en imposer pour affirmer sa place dans un monde en pleine accélération technique et où les bruits de bottes résonnent aux quatre coins de la planète, ce qui aboutira à la seconde guerre mondiale.

Les bijoux Tank

Les bijoux Tank sont le parfait miroir de ce mouvement de société vers l’emphase, la force, la puissance assumée et revendiquée. En effet, ces bijoux sont somptueux avec des lignes sculpturales. Ils en impose par son volume exubérant, à l’image du véhicule militaire auquel il emprunte son nom. La forme bracelet Tank épouse parfaitement celle de la bague et sont souvent sertis de diamants et rubis synthétiques.

En effet, l’utilisation de pierres synthétiques était chose courante à cette époque. Il faut également garder à l’esprit qu’en pleine seconde guerre mondiale, le commerce international était complètement bouleversé. En conséquence, la priorité n’allait pas à l’extraction de pierres précieuses naturelles pour la bijouterie !

Si une bague Tank vous plait, la présence d’une pierre synthétique ne doit absolument pas vous freiner. Car il n’est pas rare de retrouver ce type de pierres (le plus souvent rubis synthétique) serties sur des bijoux de très belle qualité :  Style caractéristique de cette époque.

En définitif, ses formes lourdes, volumineuses, pleines où la courbe et l’enroulement dominent, caractérisent ces bijoux . Le métal est traité comme un tissu avec ses drapés, ses plissés, ses chiffonnés, ses volants, ses rubans et nœuds…. Les motifs végétaux sont figuratifs avec des grosses feuilles seules ou en paire, enroulées l’une sur l’autre, effilées, aux pointes très marquées.