L’histoire de Coco Chanel est indissociable du Camélia.
Élégante, sobre, géométrique, cette fleur est devenue l’emblème de la maison Chanel, mais aussi, comme le souhaitait Coco, du style “à la française”

Bijoux iconiques : le camélia de Chanel.

Si Cartier a sa panthère, Dinh Van ses menottes, lorsque l’on évoque la maison Chanel, c’est tout naturellement qu’apparaît le camélia.

On le retrouve depuis 1923, chaque année, comme un “fil d’Ariane”, garant de l’identité de la maison à la créativité toujours renouvelée.

Une fleur particulière, à l’image de Gabrielle Chanel, qui allie mystère et sobriété intemporelle. Rond, géométrique, monochrome, oriental, il fleurit l’hiver et n’exhale aucun parfum…

Sur le choix de cet emblème, la couturière avançait plusieurs histoires :

  • Ornement cher aux dandys emprunté pour étoffer le vestiaire féminin comme elle aimait à faire.
  • Souvenir d’une représentation de “ La dame aux camélias” qui la toucha profondément.
  • Témoin de l’amour de Boy Capel qui lui en offrit un bouquet un jour…

A chacun sa préférée !

Aujourd’hui, présent dans tous les métiers d’art de la maison, il se distingue et est particulièrement magnifié en joaillerie, haute joaillerie et horlogerie :

  • Camélias figuratifs gravés dans l’or ou dans la pierre (Onyx, Cacholong, Pierre de Lune, Quartz rose…).
  • Camélias stylisés faits d’or ajouré et de diamants.
  • Voir même camélias mécaniques ! Dont les formes se confondent avec les rouages d’un garde temps.