Le marché de l’or

Accueil/Articles/Le marché de l’or

Le marché de l’or

Différents pays dans le monde produisent chaque année entre 2000 et 2700 tonnes d’or. Mais la consommation annuelle d’or se situe, à l’heure actuelle, autour de 4.800 tonnes (dont 50 % sont achetés par les joailliers). L’épuisement des mines est prévu aux alentours de 2025 et il reste environ 42.000 tonnes d’or sur terre (les réserves connues sont surtout en Afrique du Sud, en Australie et au Pérou). Les réserves mondiales d’or, détenues par les banques centrales, le F.M.I., les grands groupes industriels, les particuliers, etc., sont évaluées autour de 160.000 tonnes. Ces réserves constituent « le gisement » des années futures, d’où l’importance du recyclage qui ne peut aller qu’en grandissant.

Pourquoi dit-on que l’or est inaltérable ? Parce qu’il ne ternit pas, ne s’oxyde pas et garde sa couleur au fil du temps. Mais, en plus, il conserve toutes ses qualités intrinsèques après recyclage, et ce, à l’infini. On peut le recycler encore et encore sans aucune altération. 90% de l’or recyclé provient de la bijouterie contre 10 % de l’industrie. Ceci s’explique par les quantités infinitésimales contenues dans l’électronique qui rendent sa récupération difficile et coûteuse. Les techniques de recyclage dans ce domaine devraient donc s’améliorer dans le futur (elles ont doublé en 10ans). Il faut savoir que l’extraction de l’or des mines est extrêmement polluante et coûteuse, et occasionne de nombreux déchets :

  • 20 tonnes de déchets miniers,
  • 415 kg de CO2 rejetés dans l’atmosphère.

Pour extraire une petite quantité d’or, il faut une quantité importante d’eau, d’oxyde de soufre et d’essence. De plus, les extractions sauvages (orpaillage) se multiplient, les orpailleurs utilisent du mercure pour extraire l’or des mines, cela entraîne des catastrophes écologiques dans les régions les plus naturelles du globe.

Le recyclage est bénéfique pour tous puisqu’il réinjecte des avoirs « dormants » dans l’économie, il crée des emplois, l’environnement n’est pas pollué par une extraction minière, le particulier voit son profit augmenter à la vente ou l’achat et l’état prélève sa part du gâteau avec ses taxes et impôts.

Que dit la législation en 2016 ?

Avec un délai de 3 mois pour sa mise en application, l’arrêté du 18 août 2015 (révisé le 7 janvier 2016) relatif à l’information du consommateur sur l’achat des métaux précieux précise que :

« Les dispositions du présent arrêté s’appliquent aux opérations d’achat de métaux précieux, sous quelque forme que ce soit, notamment sous forme de bijoux, de pièce de collection, d’objet d’art ou d’or d’investissement. » (Article 1)

2016-09-06T12:01:29+00:00

Leave A Comment