Le Napoléon, la pièce d’or par excellence

//Le Napoléon, la pièce d’or par excellence

Le Napoléon, la pièce d’or par excellence

Emis entre 1800 et 1914, les Napoléons sont les pièces de référence en France. Elles peuvent avoir une valeur qui excède largement leur contenu en or et constituent à ce titre un investissement très attractifPièce Napoléon

En France, une grande majorité des pièces en or en circulation sont des pièces appelées des Napoléons. Toutes les pièces frappées entre 1803 et 1914 c’est-à-dire jusqu’à la fin de l’étalon or sont en effet qualifiées de pièces Napoléon.
En 1803, Napoléon instaura une nouvelle unité monétaire en France : le franc germinal et un système de bimétallisme c’est-à-dire que les pièces pouvaient être frappées à la fois sur de l’argent et sur de l’or. Parmi les plus usitées, on trouvera les pièces de 1 franc en argent, celles-ci contenaient 5 grammes d’argent au titre de neuf dixièmes de fin.
L’or est réservé aux pièces de plus grande valeur et parmi les principales : le 10 francs Napoléon et le 20 francs Napoléon. Emis durant plus d’un siècle, les Napoléons peuvent donc avoir sur leur face différentes effigies : Napoléon bien entendu ou encore l’un de ses descendants notamment Napoléon III (neveu de Napoléon) qui gouverna puis régna de 1848 à la guerre franco-prussienne de 1870, mais aussi le génie de la 2ème République ou de la 3ème République. On pourra également trouver des pièces avec l’effigie de Louis XVIII, de Louis Philippe ou encore de Charles X frappées sous la restauration (1814-1830). Par conséquent, on désignera certaines pièces notamment les Napoléons 20 Francs comme étant des Louis, cependant, il ne s’agira pas à proprement parler de Louis d’or car cette désignation ne concerne que les pièces émises avant la révolution française à savoir sous les règnes de Louis XIII, Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Les louis d’or possèdent une valeur souvent très élevées car elles sont très recherchées par les collectionneurs. Celles-ci sont en effet d’une très grande qualité et ont été gravées par Warin, dont le talent est unanimement reconnu.

Un poids en or différent pour les pièces de 10 francs et de 20 francs.

Les Napoléons 10 francs et 20 francs se caractérisent par une taille différente et donc par une valeur différente. Le poids en or fin d’une pièce de 20 francs est de 5.80644 grammes tandis que celui d’une pièce de 10 francs est de 2.90322 grammes. Toutes ces pièces intègrent 900 millièmes d’or fin, elles sont donc assez pures.
Actuellement, leur valeur marchande peut être supérieure à leur poids en or, si elles ont été particulièrement bien conservées ou encore si elles sont rares. La valeur d’une pièce Napoléon est ainsi fixée à partir de son poids en or à laquelle il faut ajoutée une prime déterminée en fonction de sa rareté. En effet, on estime à près d’un demi milliard le nombre de pièces qui ont produites entre 1803 et 1914, certaines ont été émises en petite quantité quand d’autres sont plus fréquentes.

La plupart des pièces sont cotées.

La plupart des pièces Napoléon sont cotées quotidiennement. Pour être cotée, une pièce d’or doit posséder plusieurs caractéristiques : avoir été émise après 1800, intégrer 900 millièmes d’or fin et afficher une prime qui ne dépasse pas les 80% du contenu en or de la pièce. Les pièces sont cotées tous les jours à 13 heures par CPor, le principal intervenant sur ce marché. La valeur ainsi déterminée sert de référence pour toutes les transactions, les courtiers déterminant à partir de cette cotation et des caractéristiques intrinsèques de la pièce sa valeur marchande.

Or investissement ou pièces de collection.

Quand la prime dépasse les 80% de la valeur en or de la pièce, on passe dans une autre catégorie de pièce, les pièces rares dite de collection qui s’apparente à une œuvre d’art.
Leur valeur est fixée de gré à gré et déterminée par les numismates, les spécialistes des pièces rares voire des antiquaires.
Ces pièces ont par exemple été émises à une occasion particulière comme pour l’exposition universelle de 1889 à Paris en petite quantité et sont donc rares à ce titre. On trouvera également dans cette catégorie toutes les pièces émises avant 1803 et cela en remontant jusqu’au 7ème siècle avant JC. Pour un particulier, les pièces cotées constituent un investissement bien plus attractif car ceux-ci peuvent se référer à la cotation pour connaître sa valeur et elles peuvent être revendues très facilement. Acheter une pièce de collection constitue un acte tout-à-fait différent d’un investissement financier et il est plutôt réservé aux amoureux des pièces qui s’intéressent à l’histoire et qui ne vont pas spécialement chercher à accroître ainsi leur patrimoine.

[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

2017-01-03T10:57:31+00:00

Leave A Comment